Un des lauréats 2014 du prix Norbert Ségard est Alan Urban pour son projet de création en 2014 de la start-up ECHOBRAIN, fruit d’un réel travail d’équipe.

Alan-Urban

Alan Urban, est chercheur au Centre de Psychiatrie et Neurosciences – CHSA – INSERM U894 et chef d’équipe « Optogenetics and Brain Imaging » combinant le développement d’outils pour le contrôle de l’activité cérébrale par la lumière et de techniques d’imagerie cérébrale innovantes.

ResearchAx2013

© Source : alan-urban.fr

Un projet ambitieux

L’équipe de ECHOBRAIN cherche à accélérer le développement des technologies de pointe nécessaires pour la construction d’outils polyvalents et peu coûteux pour déchiffrer le rôle des différents types de cellules spécifiques dans le cerveau.

ECHOBRAIN sera en charge de finaliser le développement d’un système d’imagerie cérébrale permettant de voir l’activité du cerveau à haute résolution pour la recherche préclinique et clinique.

Un travail d’équipe récompensé

La start-up ECHOBRAIN, est le fruit d’un travail d’équipe. Une équipe pour faire avancer la recherche sur le cerveau par le biais de technologies innovantes.

La Fondation Norbert Ségard a récompensé les efforts et le travail de cette équipe de chercheurs qui se sont investis pour la concrétisation d’un beau projet, la création d’une entreprise innovante qui permettra la commercialisation d’un produit performant et 100% MADE IN FRANCE.

Si les meilleures idées sont souvent les plus simples, il faut bien reconnaître que dans le domaine de l’innovation technologique, le mot simple est rarement synonyme de bon marché !
En plus des centaines d’heures de travail, le développement de nouvelles techniques, en particulier en imagerie médicale, reste très coûteux et difficile à assumer pour une start-up à ses débuts.

Au travers de son programme, prix de la création, la fondation Norbert Ségard nous a offert la possibilité de confronter notre projet et nos idées face à d’autres candidats venant d’horizon divers.

La somme d’argent associée au prix Norbert Ségard permet donc d’aller plus loin dans la démarche entrepreneuriale comme par exemple en investissant dans l’amélioration d’un prototype et/ou dans la protection de la propriété intellectuelle.

Alors même que nous étions focalisés sur notre produit comme l’exige le travail de développement et de prototypage, la candidature à ce prix nous a permis de prendre du recul sur l’ensemble de notre projet. Ainsi, nous avons pu réfléchir de manière plus concrète sur la mise en place de notre future entreprise, sur le business modèle et sur les marchés. Je me dois de constater que la participation au prix a été une motivation supplémentaire pour notre équipe. En effet, bien que nous soyons confiants dans l’originalité de notre concept, il restait encore à convaincre un public extérieur composé de professionnels de la recherche, du secteur médical ou de la création d’entreprise comme c’est le cas pour les membres qui composent le jury du prix Norbert Ségard.

Aux futurs créateurs…

Une des volontés de la Fondation Norbert Ségard, est d’aider les futurs entrepreneurs de start-up technologiques d’aller au bout de leur projet mais également d’aider tous les futurs créateurs et d’enclencher des vocations. De par leurs expériences, nos lauréats sont les meilleurs ambassadeurs pour soutenir les futurs ingénieurs créateurs. Ainsi lorsque nous avons demandé à Alan Urban quel message aimerait-il offrir à ces futurs créateurs, il nous a répondu :

Ces 3 dernières années, je me suis concentré à la conception, la réalisation et l’optimisation de ce nouvel outil d’imagerie avec l’objectif d’en faire le meilleur système existant. Je n’avais pas pensé initialement à la possibilité de créer une entreprise. Maintenant que nous avons terminé la conception et validé avec succès l’utilisation de cet appareillage pour répondre à diverses questions scientifiques sur des modèles précliniques, nous souhaitons le rendre accessible à d’autres équipes. En effet, la qualité de nos recherches est reconnue et les membres de l’équipe sont souvent interpelés dans des congrès lors de communications sur notre technique car la très large communauté de neuroscientifiques (estimée à plus de 100000 chercheurs dans le monde) nous demande quand ce dispositif sera disponible commercialement. Ces retours positifs m’ont donc encouragé à aller de l’avant dans la création d’une entreprise pour rendre cet outil accessible à tous.
De par l’excellent niveau de formation des étudiants et notre culture, la France se place parmi les pays les plus innovants au monde. Malheureusement dans ce climat économique difficile, les jeunes entrepreneurs Français ont souvent le sentiment qu’ils manquent de moyens et de reconnaissance : 2 paramètres essentiels pour concrétiser un projet.
Aux travers des différents prix qu’elle propose chaque année, la fondation Norbert Ségard permet aux entrepreneurs juniors de gagner en confiance et en visibilité par l’intermédiaire de l’exposition médiatique, de la cérémonie de remise des prix et aussi du soutien de ses partenaires académiques et privés.
La création d’une start-up autour de ce projet me semble aussi un moyen idéal de pouvoir lever des fonds pour terminer le développement de notre système d’imagerie et ainsi diffuser notre travail au plus grand nombre.

Nous félicitons, ECHOBRAIN, Alan Urban et toute son équipe pour ce projet ambitieux, voué à un bel avenir.
Nous soutenons ce projet pour les aider vers la voie du succès et vers l’aboutissement, la concrétisation de tous leurs efforts, dans la création de leur entreprise. Et permettre à Echobrain d’embaucher 2 salariés fin 2014 et 5 autres d’ici 2 ans.

Pour en savoir plus

Le site de Alan Urban : OBI Lab – Brain research through innovative, technologies
Les travaux de recherches de l’équipe et sa bibliographie : Google Scholar
Pour suivre Alan Urban :  Twitter-Dreamteam Ooo

Share This