La Fondation Norbert Ségard organise le prix Jeune Espoir dédié aux élèves-ingénieurs de moins de 25 ans des Grandes Ecoles d’ingénieurs ou de Masters scientifiques pour les sensibiliser et les encourager, pendant leur formation, à la création d’entreprises technologiques innovantes.

Prix Jeune Espoir 2013 : Baptiste Schandeler

Exotronic

1 INSA Toulouse - Schandeler - Exotronic

 

 

Exotronic est issue de la passion commune de trois amis (Baptiste Schandeler, Gabriel Spick et Clément Goujon) pour la robotique et les innovations, trois étudiants en Génie Physique à l’INSA Toulouse.
Ils veulent permettre aux malades atteints de paralysie partielle de pouvoir conserver l’usage de leurs mains. Leur dispositif permet de rendre la capacité de préhension à ces personnes, jusqu’à atteindre une motricité aussi puissante que celle d’origine. À noter que l’exosquelette permet également, en offrant la possibilité de mouvements, de rééduquer la motricité de la main après un accident type Accident Vasculaire Cérébral par exemple. En complément d’un suivi kinési-thérapeutique, l’exosquelette aiderait à retrouver les capacités plus rapidement.

Prix spécial 2013

Maxime Payelleville

ElecTrekal

2 INSA Toulouse - Payelleville - ElecTrekal1

Le projet ElecTrekal répond au besoin d’indépendance énergétique des randonneurs partant en voyage ou en trek sur plusieurs jours. La randonnée rime avec l’évasion et la déconnection de la vie citadine. Malgré cela, nous emportons toujours avec nous un ou plusieurs appareils électroniques nécessitant d’être rechargés. Le produit que nous avons imaginé est un sac de randonnée à énergie positive, léger, robuste et ingénieux. Grâce à la combinaison des technologies photovoltaïque et piézoélectrique, il est le seul sac de randonnée de 50 litres capable de fournir de l’énergie en absence d’ensoleillement et cela sans dégrader les batteries des appareils sur le long terme.

Prix spécial 2013

Sébastien Dumetz

Holusion

3 ISEN Lille - Dumetz - Holusion

Holusion est une start-up qui conçoit, assemble et distribue des projecteurs d’hologrammes. Propulsé par le master « innovation design » de l’ISEN, le projet est porté par 3 jeunes ingénieurs : Benjamin Cliquennois, Thibault Guillaumont et Sebastien Dumetz, issus de l’isen et de l’iteem. Holusion commence dès à présent la phase de commercialisation de ses produits.

Prix spécial 2013

Etienne Vaillant

CiviDrone

5 ENSMM Vaillant - CiviDrone2
Ce projet consiste à concevoir, fabriquer puis vendre des drones à usage civils, en particulier des aéronefs hybrides comme des dirigeables à motorisation multiple (croisement entre un multi-rotor et un ballon dirigeable gonflé à hélium), alimentés électriquement donc à la fois peu polluants et peu bruyant. L’avantage d’un tel croisement serait de tirer profit des points forts des deux systèmes, à savoir la longue autonomie et la grande capacité de port des ballons dirigeables couplés à la stabilité et la maniabilité des multi-rotors. Les applications envisageables sont nombreuses et touchent des domaines très divers, allant de la surveillance de territoire et des missions de sécurité civile à l’agriculture de précision.

Prix spécial 2013

Louis Sarlin

PPE Planeur

SONY DSC
Trois élèves ingénieurs d’écoles de l’Est de la France ayant débuté par un projet pour le bac en 2008 d’une masse mobile d’équilibrage pour aéronefs légers ont orientés leurs cursus et projets scolaires pour poursuivre dans le domaine aéronautique, et s’intéressent plus particulièrement aux planeurs. Leur présentation a mis en avant trois projets complémentaires à des stades de conception différents.
Premièrement un système de guidage de masse automatisée dans la queue des aéronefs léger dont une maquette fonctionnelle a déjà été réalisée est destiné à améliorer la stabilité des aéronefs lors des phases de décollage et atterrissage. Ensuite un projet débuté en 2010 en parallèle vise à détecter les courants ascendants aériens au moyen d’une thermographie infrarouge. Enfin, l’utilisation des matériaux hydrophobes sur des parties particulières des planeurs est à l’étude pour diminuer la trainée supplémentaire due aux conditions météorologiques.